top of page
Rechercher

6e arrondissement - qu'est-ce que tu caches ?


Sommaire :

  1. Les visites guidées

  2. Les monuments majeurs

  3. Les lieux emblématiques

  4. Un peu d'histoire

  5. Deux trois secrets

I. Les visites guidées

II. Les monuments majeurs


Le théâtre de l'Odéon est le plus vieux théâtre de Paris. Inauguré en 1782, il crée deux ans plus tard Le Mariage de Figaro de Beaumarchais et devient la star des théâtres publics français. Pendant la Révolution, la troupe du "Français" déménage au Palais-Royal. Pendant le 19e siècle, le théâtre gagne une réputation subversive. Sarah Bernhardt y fait ses débuts et Victor Hugo y présente Ruy Blas. En 1907, son directeur André Antoine en fait le théâtre le plus moderne de son temps. Victime d'obus en 1944, il est après-guerre dirigé par Jean-Louis Barrault et fréquenté par le Général de Gaulle. En 1965, le peintre André Masson réalise le sublime plafond de la salle de spectacles. Occupé pendant les événements de mai 1968, on raconte que des orgies étudiantes s'y tenaient jour et nuit. Renouant avec son image rebelle, il est à nouveau occupé pendant la pandémie de COVID-19 par les professionnels de la culture.


L'église Saint-Germain-des-Prés est considérée comme la plus ancienne église de Paris. En effet, elle date du 12e siècle mais a beaucoup changé depuis. Son nom provient de l'abbé Germain d'Autun, proche du roi mérovingien Childebert au 6e siècle. Durant tout le Moyen-Âge et la période moderne (soit entre 543 et 1792), l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés est l'une des plus importantes de France. Sous protection directe du roi, elle occupe tour à tour des fonctions de lien entre la monarchie et le clergé, de nécropole royale, de pôle intellectuel. Elle connaît un âge d'or au 17e siècle avec des personnalités comme l'historien Mabillon, par exemple. La communauté monastique, restée bastion royaliste, est dissoute et victime d'un massacre pendant la Révolution Française. Au début du 21e siècle, une nouvelle campagne de restauration rend à la nef ses couleurs du 19e.


Le Palais du Luxembourg est l'un des bâtiments les plus importants de la République. Il est en effet le siège du Sénat. Pourtant, son histoire est plutôt monarchique puisqu'il a été bâti pour Marie de Médicis, reine de France qui voulait son propre palais florentin à Paris. En guerre contre son fils le roi Louis XIII, elle ne profite pas du tout de son palais. Pendant la Révolution, il sert de prison tandis que les collections d'art qu'il accueille sont les fondements du musée du Louvre. Le Directoire fait du Luxembourg le siège du pouvoir et Napoléon s'y installe lorsqu'il devient Premier Consul. Quelques mois plus tard s'y installe le "Sénat Conservateur", chambre haute du parlement, qui l'occupe toujours aujourd'hui. Sa grande salle de conférence, réalisée au 19e siècle et dorée à la feuille, est l'un des espaces les plus luxueux de la République et présente toujours le trône de Napoléon.


L'église Saint-Sulpice est la plus grande église de Paris après Notre-Dame. Elle est d'ailleurs la cathédrale secondaire, ce qui signifie qu'elle remplace Notre-Dame quand celle-ci est indisponible, par exemple entre 2019 et 2024 suite à l'incendie qui ravage la cathédrale. Les travaux de cette église commencent au 17e siècle mais sont interrompus fréquemment pour des raisons politiques, financières, climatiques ou architecturales. La Révolution Française finit les travaux et la tour sud, non décorée, est laissée en l'état. C'est là que sont inhumés Madame de La Fayette et les frères Le Nain. De 1855 à 1861, Eugène Delacroix peint plusieurs fresques dans la Chapelle des Saints-Anges de cette église. Dès l'origine, un gnomon astronomique y est installé pour déterminer avec précision la date de Pâques.


III. Les lieux emblématiques


Pour se balader dans le 4e arrondissement :

  • Le Luxembourg est le nom que l'on donne aux jardins qui entourent le Sénat. Ils sont ouverts pendant la journée. Pour les visiter, ne manquez pas les statues des reines de France, la fontaine Médicis et les nombreux bosquets évoquant les artistes et écrivains français.

  • La cour du Commerce Saint-André est l'une des ruelles les plus insolites de Paris. À mi-chemin entre un passage couvert et une rue. C'est ici qu'a été inventé la guillotine ! C'est aussi là que l'on trouve le Procope, le plus vieux café de Paris.

  • Le quartier de St-Germain-des-Prés est LE quartier mondain de Paris. Si son histoire évoque plutôt les boîtes de Jazz des années 1930 et 1940, il accueille aujourd'hui deux cafés mythiques : le Flore et les Deux Magots, mais ses rues sont parmi les plus chères de France.

  • La rue de Rennes, c'est le trait d'union entre Saint-Germain et Montparnasse. Rue très commerçante et branchée, on y croise des établissements culturels comme le cinéma l'Arlequin ou le théâtre du Vieux-Colombier.

IV. Un peu d'histoire


Le 6e arrondissement est le cœur de la rive gauche parisienne. Son territoire est largement dominé par ce qui fut l'abbaye de Saint-Germain des Prés, mais aussi par d'autres établissements religieux. Il y a encore plusieurs couvents autour de la rue du Cherche-Midi aujourd'hui. La proximité du quartier latin explique aussi la présence de nombreuses écoles, comme Sciences-Po, l'école de pharmacie ou l'école de Médecine. C'est un arrondissement prisé des stars de cinéma comme Catherine Deneuve, Gérard Depardieu et avant eux Juliette Greco ou encore Jean-Paul Belmondo.


V. Deux trois secrets


Kommentare


bottom of page